Rechercher dans ce blog

lundi 24 juillet 2017

Les crises de nos vies

En écrivant un livre sur son premier mari, Peter Marshall (1905-1949), Catherine se sentit  découragée. Se souvenant de Jean 15, elle comprit que la clé de son succès se trouvait dans sa totale dépendance de Dieu. Acceptant sa propre impuissance, elle découvrit qu’elle pouvait puiser dans les forces de Dieu.  
Elle écrivit :  "Les crises nous mettent en face de notre insuffisance, et notre insuffisance nous dirige vers l’infinie suffisance de Dieu. Telle est la puissance de la faiblesse, un principe écrit dans la trame même de la vie."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire