Rechercher dans ce blog

vendredi 30 juin 2017

Lorsque survient l’adversité, que faire ?

Un pasteur a écrit : "Le Seigneur nous laisse parfois passer par des difficultés pour que nous nous rendions compte à quel point nous avons besoin de Lui.
Encouragés et fortifiés par son amour, nous sortons des épreuves avec une nouvelle appréciation de comprendre les autres et de les aider.
Chrétiens, lorsque survient l'adversité, pourquoi nous révolter...? L'apitoiement sur notre sort, les plaintes et l'amertume bloqueraient notre développement spirituel.
La louange, une soumission confiante et une foi vivante dans son amour stimuleront notre croissance dans la Grâce.
Si nous laissons le Seigneur élargir nos capacités par la douleur, les fardeaux deviendront des bénédictions, et les épreuves des victoires."

jeudi 29 juin 2017

Le pilier de l'Eglise

La résurrection a continué d'être le pilier de l'église depuis sa naissance. Le théologien Wilbur Smith commente ce fait important :
"La résurrection entra intimement dans la vie des premiers chrétiens; ce fait transparaît sur leurs tombes, et par les dessins trouvés sur les murs des catacombes; elle est entrée profondément dans l'hymnologie chrétienne; elle devint l'un des thèmes vitaux des grands écrits apologétiques des quatre premiers siècles; elle était le thème central des prédications de la période pré-nicéenne et post-nicéenne. La résurrection était dans le Crédo de l'église."
Wilbur Smith, Therefore Stand.

Source : http://www.unpoissondansle.net/faq/faq009.php

mercredi 28 juin 2017

Ceux qui crucifient et le Crucifié.

Tournez vos yeux, vos yeux de la foi, vers la croix et voyez ces deux choses:
Ceux qui crucifient et le Crucifié.

1. Voyez ceux qui crucifient, ceux qui détestent Dieu et son Fils.
Ils nous ressemblent. Lisez en eux votre propre caractère.

2. Voyez le Crucifié.
C'est Dieu lui-même, l'amour incarné.
C'est celui qui qui vous a fait, Dieu manifesté en chair, souffrant et mourant pour la personne non-sainte.


Pouvez-vous suspecter sa grâce ?
Pouvez-vous caresser l'idée d'actions mauvaises venant de Dieu ?
Horatius Bonar

mardi 27 juin 2017

Une arme offensive

La prière donne le coup gagnant contre l'ennemi dissimulé. Le service ramasse les résultats de ce coup parmi les hommes qui nous voyons et touchons.

Si nous avions des yeux pour voir les entités spirituels et les conflits spirituels nous verrions constamment l'ennemi défait en d'innombrables instances à travers la prière persistante de la personne alliée à Jésus dans l'esprit de sa vie.

L'ennemi ne cède seulement CE qu'il doit. Il cède seulement ce qui a été pris. Par conséquent le terrain doit être pris pas à pas. La prière doit être définie. L'ennemi cède seulement QUAND il doit. Par conséquent la prière doit être persistante. Il renouvelle constamment ses attaques, par conséquent le terrain pris doit être retenu contre lui dans le nom du Victorieux. Ceci nous aide à comprendre pourquoi la prière doit persister après que nous ayons eu la pleine assurance du résultat, et même après que certains résultats sont arrivés, ou, après que les résultats généraux ont commencé.
S.D. Gordon

lundi 26 juin 2017

Abandonner sa vie à Jésus

"La conversion n’est pas un bond dans l’inconnu, c’est un bond de joie dans la lumière de l’amour divin."
Corrie Ten Boom

dimanche 25 juin 2017

Vrai et faux semblant !


Il y a énormément de différence entre faire son mieux pour glorifier Dieu et faire ce qu'il faut pour se glorifier soi-même. La quête de l'excellence est une marque de maturité. La quête du pouvoir est puéril.
Max Lucado

There is a canyon of difference between doing your best to glorify God and doing whatever it takes to glorify yourself. The quest for excellence is a mark of maturity. The quest for power is childish.
Max Lucado

samedi 24 juin 2017

Dieu, notre guide

 C. S. Lewis a fait la remarque suivante : "Plus nous laissons Dieu nous guider, plus nous devenons vraiment nous-mêmes - parce qu'Il nous a créés. Il a inventé toutes les personnes différentes que vous et moi nous prétendons être. C’est quand je me tourne vers Christ, quand je m’offre à Sa Personne, que je commence à avoir une véritable personnalité propre."

vendredi 23 juin 2017

Bénédiction et puissance de Dieu (2)

Sa main : son Esprit

C’est comme cela qu’agit la main de notre Père. Vous lui dites : Et vous faites alors un acte de foi pour faire et pour dire des choses qui, vous le savez, ne pourraient venir que de sa main. Après, votre esprit ne peut que s’écrier :
Je ne pourrais pas vous recommander plus chaudement de vivre dans cette dimension surnaturelle !
La puissance de Dieu sur nous, en nous, coulant à travers nous, est exactement ce qui transforme la dépendance en expériences inoubliables de plénitude.
Paul a écrit : « Père, je t’en prie ; fais ceci en moi parce que je ne peux pas le faire tout seul ! C’est trop grand pour moi ! »
C’est Dieu qui a fait cela, personne d’autre ! C’est Dieu qui m’a porté, qui m’a donné les mots à prononcer, qui m’a donné la puissance — et c’est merveilleux !
« Non que nous ne soyons pas nous-mêmes capables de concevoir quelque chose venant de nous-mêmes, mais notre capacité vient de Dieu. Il nous a aussi rendus capables d’être ministres d’une nouvelle alliance… » (2 Corinthiens 3 : 5-6).

Tiré du livre La Prière de Jaebets de Bruce Wilkinson (Éditions Vida)

jeudi 22 juin 2017

Découvrir la volonté de Dieu

La vie se compose de petits choix au quotidien de même que de décisions aux conséquences graves. Le plan d’action le plus sage consiste à inclure Dieu dans notre processus décisionnel. L’Esprit saint peut utiliser les versets bibliques que nous avons mémorisés pour nous révéler la volonté de Dieu.
La méthode qui m’a aidé à prendre des décisions peut nous guider tous quand nous sommes placés devant un choix quant à nos relations, à nos finances, à notre santé, à notre emploi, etc. Il faut premièrement évaluer notre cœur, notre esprit et notre volonté. Pour recevoir les directives divines, notre cœur doit être pur, notre esprit, lucide, et notre volonté, soumise. Le péché peut brouiller nos pensées et nous empêcher de comprendre le plan de Dieu. Confesser nos fautes et nous en détourner nous purifie et nous accorde du discernement (1 Jean 1:9), mais nous entêter nous rend sourds aux instructions de Dieu. Remettons-lui plutôt nos désirs et engageons-nous à obéir à son plan.
La deuxième étape consiste à attendre patiemment la réponse du Seigneur.
Il faut être courageux pour tenir ferme, surtout quand les autres nous dictent ce qu’ils croient que nous devrions faire. Nos émotions peuvent nous motiver à agir tout de suite, mais nous devons résister à la tendance d’aller de l’avant sans Dieu. Être patient, c’est faire confiance au Seigneur en attendant sa réponse et se soumettre à son calendrier.
Pour discerner le plan de Dieu, préparons notre cœur, notre esprit et notre vouloir et ajoutons-y la patience. Pendant que nous attendons, suivons sa volonté révélée; soyons de fidèles serviteurs, aimons Dieu de tout notre cœur et notre prochain comme nous-mêmes (Matthieu 22:37-39).
(Magazine En contact)

mercredi 21 juin 2017

Libération et réconfort

En refusant de pardonner à quelqu'un, nous devenons esclaves. Il existe cependant un type d’emprisonnement émotionnel encore pire que celui-ci : nous sentir coupables d’avoir mal agi et croire que Dieu doit nous condamner pour notre péché. Si telle est votre situation, vous n’avez pas compris le pardon divin.
La Bible nous révèle que Dieu dispense le pardon. C’est ce que nous enseigne la parabole du fils prodigue. Dans cette histoire, le plus jeune de deux fils demande prématurément à recevoir son héritage et le dépense follement. À la longue, il perd tout et doit travailler dans une ferme à nourrir des cochons, une tâche méprisable pour un Juif. Lorsqu'il retourne à la maison, désespéré, son père l’accueille à bras ouverts et célèbre son arrivée. Le fils n’a rien fait pour obtenir le pardon de son père ou son accueil chaleureux.
Pour saisir le pardon, nous devons comprendre que Dieu ne trouve qu’en lui-même et en son amour la motivation de pardonner nos péchés. Comme le fils prodigue, nous sommes incapables de mériter sa grâce. (...)
En mourant sur la croix, Jésus nous a offert le plein pardon de nos péchés, et lorsque nous croyons en lui comme Sauveur, son œuvre nous est attribuée. Nos comportements charnels ne disparaîtront cependant pas comme par enchantement. Quand nous péchons, nous devons confesser nos mauvaises actions (1 Jn 1.9). Ainsi, la culpabilité ne nous pèsera plus et nous pourrons jouir de la communion avec notre Père.
Magazine en Contact

mardi 20 juin 2017

Par la grâce de Dieu !


C'est dur d'être rempli de grâce quand vous êtes remplie de peurs.
Cornelius Plantinga, Jr.

It's hard to be full of grace when you're full of fear.
Cornelius Plantinga, Jr.

lundi 19 juin 2017

Prouver Dieu par la science ?

"La Science ne peut prouver que Dieu n'existe pas, car il y a quelque chose qui lui échappe par nature."
Emmanuel Kant (1724-1804)
Philosophe allemand

dimanche 18 juin 2017

Non, jamais tout seul !

Peu importe la montagne qui est devant toi. N'oublie jamais que le découragement est ton ennemie, que le courage est ton allié et que Dieu marche à tes cotés.
Auteur inconnu

samedi 17 juin 2017

Le sentiment d’incompétence, une bénédiction


« Paul n’a jamais prétendu être capable d’accomplir toutes les tâches que Dieu lui confiait. Il a appris à fixer les yeux sur Christ et à ignorer ses propres déficiences. Si nous l’imitons, nous découvrirons les bénédictions que recèle notre sentiment d’incompétence.
Ce sentiment nous conduit à Dieu.  Quand la situation nous dépasse, nous ouvrons notre Bible et prions pour obtenir direction et puissance.
Ce sentiment nous libère de nos efforts et de notre indépendance. Le Seigneur nous place dans la situation actuelle pour nous faire voir que nous sommes au bout du rouleau.
Notre incompétence nous pousse à nous appuyer sur Dieu.  Le Seigneur ne veut pas que nous fassions les choses de nous mêmes. Nous ne serons jamais à la hauteur de la situation jusqu'à ce que nous tirions notre force du Saint Esprit et que nous le laissions agir.
En se servant de gens incompétents, Dieu manifeste sa puissance. Il se réjouit de choisir des personnes inaptes à la tâche pour accomplir son plan. Quand nous lui remettons les commandes, il n’y a aucune limite à ce qu’il peut faire.
Notre sentiment d’incompétence fait croître notre foi.  Paul a écrit : "Notre capacité […] vient de Dieu" (2 Corinthiens 3.5). Ceux qui se reposent sur cette promesse verront leur foi grandir.
Pourquoi s’imposer la crainte, les pressions et la frustration inhérentes au sentiment d’incompétence quand il existe une solution de rechange?  Permettez au Seigneur de vous donner les capacités requises. Appuyez vous sur Christ et laissez-le vivre sa vie en vous. 
Il remplacera votre angoisse par le contentement. »
Auteur inconnu

vendredi 16 juin 2017

Ce qui vient de Dieu


"Le culte a été mal compris comme quelque chose qui découle d'un sentiment qui « vient sur toi », mais il est essentiel que nous comprenions qu'il est enraciné dans un acte conscient de la volonté, de servir et obéir au Seigneur Jésus-Christ."
Graham Kendrick

jeudi 15 juin 2017

La parfaite assurance de la foi chrétienne

" La parfaite assurance de la foi chrétienne est le repos dans le sang du Christ, une ferme confiance en Dieu et la certitude  de la grâce divine, une totale tranquillité d'esprit, la sérénité et la paix, avec l'absence de tout désir charnel et la cessation des péchés mêmes intérieurs.
C'est une magnifique définition de la liberté spirituelle du chrétien acquise et offerte par le Christ notre grand Libérateur."
Auteur inconnu

mercredi 14 juin 2017

Demeurer dans la joie ?

« G.K. CHESTERTON, le philosophe anglais, a émis une idée très pertinente. Il affirmait que pour le chrétien, la joie était la caractéristique centrale de sa vie, et le chagrin était repoussé à sa périphérie. En effet, disait-il, les questions fondamentales de l’existence ont trouvé leur réponse ; seules les questions périphériques restent encore sans réponse. L’athée, lui, place la tristesse au centre et la joie à la périphérie, parce que seuls les sujets périphériques de l’existence ont trouvé répons tandis que les question primordiales et centrales demeurent » 
Ravi ZACHARIAS, L’homme peut-il vivre sans Dieu ?, p. 199.

mardi 13 juin 2017

La richesse de l'amour parfait

resume-vector-graphic-amo.jpg 
"Ne recherche aucun bien autant que l'amour, ne recherche aucune richesse que celle-là, car dans les cieux et sur la terre, il n'y a rien de plus précieux que l'amour.
Que l'amour de Dieu, qui fait aimer le prochain comme soi-même, trouve place dans ton cœur."
Basiléa Schlink

lundi 12 juin 2017

Une troisième voie


" L’évangile est ni religion ni irréligion, mais quelque chose dernièrement différent – une troisième voie pour entrer en relation avec Dieu par la grâce."
Timothy Keller

dimanche 11 juin 2017

Scandale !


Toutes les grandes existences, Jésus le premier, ont fait scandale.
Jean-Charles Harvey

samedi 10 juin 2017

Agrippa d’Aubigné prêt à mourir

Relatant le départ de son mari pour la patrie céleste, la veuve du célèbre écrivain protestant Agrippa d’Aubigné écrit : "Il eut très bonne connaissance jusque quelques heures avant qu’il mourût. Le mercredi, tout le jour, il sommeillait et s’éveillait en riant, élevant les mains au ciel. Il nous a rendu grand témoignage de la joie qu’il sentait. Quand il faisait des difficultés de pouvoir prendre nourriture, il disait : Ma bien-aimée, laisse-moi partir en paix ; je veux aller manger du pain céleste".
Paul Ettori, pasteur à Paris.

vendredi 9 juin 2017

Une fatalité ?

" Tous les diables et tentateurs sur terre ne pourraient pas nous blesser s'il n'y avait pas de corruption dans nos propres natures."
Charles H. Spurgeon

jeudi 8 juin 2017

Humilité et Prière

Edward Payson, un pasteur américain du 19ème Siècle a écrit les lignes suivantes :
Il est naturel pour l'homme, depuis sa tendre enfance, de crier au secours lorsqu'il se trouve dans une situation de danger ou de détresse, s'il suppose qu'il se trouve quelqu'un dans les environs qui entende ses cris et puisse venir le secourir. Ainsi, tout homme qui ressent sa propre dépendance d'avec Dieu, et son besoin des bénédictions que seul Dieu peut accorder, se jettera dans la prière à Dieu. Il sentira que la prière est non seulement un devoir mais aussi son plus grand privilège.
L'homme qui, de fait, refuse ou néglige de prier, qui considère la prière non comme un privilège, mais comme une tâche ennuyeuse et inutile, dit pratiquement d'une façon tout à fait sans équivoque : "Je ne suis pas dépendant de Dieu ; je ne veux rien de ce qu'Il peut donner ; et par conséquent, je ne viendrai pas à Lui, ni de demanderai rien de Ses mains. Je ne Lui demanderai pas de couronner mon travail de succès, car je suis capable - et j'y suis déterminé- d'être l'architecte de mon propre avenir. Je ne Lui demanderai pas d'être mon propre enseignant et mon guide. Je ne Lui demanderai pas de me fortifier et de me soutenir, car je suis fort par la vigueur et les ressources de ma propre volonté. Je ne Lui demanderai pas Sa protection, car je suis capable de me protéger moi-même. Je n'implorerai ni Sa miséricorde pleine de pardon, ni Sa grâce sanctifiante car je n'ai besoin ni de l'une ni de l'autre. Je ne réclamerai pas Sa présence et Son aide à l'heure de la mort. Car je suis capable de rencontrer et de saisir à bras le corps, sans soutien, le roi des terreurs, et d'entrer, intrépide et seul, dans n'importe quel monde inconnu où Il m'introduira." C'est là le langage tenu par tous ceux qui négligent la prière.

mercredi 7 juin 2017

Paix suprême !


" Oh, quel grande paix et quel grand calme posséderait celui qui se couperait des vaines angoisses et placerait sa confiance en Dieu."
Thomas a Kempis

"Oh, how great peace and quietness would he possess who should cut off all vain anxiety and place all his confidence in God."
Thomas a Kempis

mardi 6 juin 2017

Foi et prière

Un pasteur a dit : "La foi rend les choses possibles, elle ne les rend pas plus faciles. "

lundi 5 juin 2017

Trouver Dieu (1)


Léon Tolstoï a dit : "Trouver Dieu, c'est trouver la vie". 
Source : Topchretien

dimanche 4 juin 2017

Joie et découragement

La vie chrétienne n'est pas toujours faite que de moments heureux. J'ai mes moments de profonds découragement. Je dois aller vers Dieu en prière avec des larmes dans mes yeux et dire "O Dieu, pardonne-moi" ou "Aide-moi"
Billy Graham 

The Christian life is not a constant high. I have my moments of deep discouragement. I have to go to God in prayer with tears in my eyes, and say, ‘O God, forgive me,’ or ‘Help me.’ 
Billy Graham

samedi 3 juin 2017

La Bible : une limite d'âge pour t'étudier ?

« On ne peut jamais devenir trop grand pour les Écritures ; le Livre s’élargit et s’approfondit avec nos années. »
Charles Spurgeon, prédicateur britannique du XIXe siècle.

vendredi 2 juin 2017

Impressionné par quoi ?


“ Dieu ne semble pas impressionné par la taille, le pouvoir ou la richesse. La Foi est ce qu'il demande et les héros qui émergent sont des héros de la foi, non des héros forts ou riches.”
Philip Yancey, The Bible Jesus Read

“God does not seem impressed by size or power or wealth. Faith is what he wants, and the heroes who emerge are heroes of faith, not strength or wealth.”
Philip Yancey, The Bible Jesus Read

jeudi 1 juin 2017

Equation du bonheur

On augmente son bonheur en le répandant ; on diminue sa douleur en partageant celle des autres.  
Henri Warnery