Rechercher dans ce blog

mercredi 21 juin 2017

Libération et réconfort

En refusant de pardonner à quelqu'un, nous devenons esclaves. Il existe cependant un type d’emprisonnement émotionnel encore pire que celui-ci : nous sentir coupables d’avoir mal agi et croire que Dieu doit nous condamner pour notre péché. Si telle est votre situation, vous n’avez pas compris le pardon divin.
La Bible nous révèle que Dieu dispense le pardon. C’est ce que nous enseigne la parabole du fils prodigue. Dans cette histoire, le plus jeune de deux fils demande prématurément à recevoir son héritage et le dépense follement. À la longue, il perd tout et doit travailler dans une ferme à nourrir des cochons, une tâche méprisable pour un Juif. Lorsqu'il retourne à la maison, désespéré, son père l’accueille à bras ouverts et célèbre son arrivée. Le fils n’a rien fait pour obtenir le pardon de son père ou son accueil chaleureux.
Pour saisir le pardon, nous devons comprendre que Dieu ne trouve qu’en lui-même et en son amour la motivation de pardonner nos péchés. Comme le fils prodigue, nous sommes incapables de mériter sa grâce. (...)
En mourant sur la croix, Jésus nous a offert le plein pardon de nos péchés, et lorsque nous croyons en lui comme Sauveur, son œuvre nous est attribuée. Nos comportements charnels ne disparaîtront cependant pas comme par enchantement. Quand nous péchons, nous devons confesser nos mauvaises actions (1 Jn 1.9). Ainsi, la culpabilité ne nous pèsera plus et nous pourrons jouir de la communion avec notre Père.
Magazine en Contact

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire