Rechercher dans ce blog

dimanche 29 avril 2018

Il nous faut un juste équilibre entre la science et la foi (2)


Science et foi sont deux compartiments distincts dans notre vie sociale et dès que l’on essaie de rapprocher ses boites ensemble, on arrive à un conflit. Ce conflit est créé par l'homme de toute pièce car science et foi sont deux formes complémentaires de connaissance : la science ne me fera connaître que ce qui est apparence (ce que la science touche ce n'est pas la réalité , elle ne touche qu'a une apparence de la réalité. Le fond même de la réalité échappe à l'investigation humaine, il faudra un autre moyen : le canal de la foi pour découvrir la réalité dans son complet. 
Aussi, d'un coté, ne regarder que les apparences et en déduire une éthique, disons une conduite dans la vie, ne peut amener qu'a une ruine "science sans conscience n'est que ruine de l'âme". Mais d'autre part, ne voir que l'invisible, c’est à dire rentrer dans une relation avec dieu et oublier le reste conduit à un illuminisme à caractère religieux. Dieu nous a créé pour être en équilibre dans ce domaine et réconcilier les deux. Si la réalité ultime se présente par une apparence, il faut que je découvre qu'elle est au fond cette réalité ultime et en même temps qu’ il faut que je sois responsable au niveau de son apparence, il faut que je gère la planète selon la mission que dieu confit à l'homme lorsqu'il apparaît sur terre. Voilà, comment je réconcilie la science et la foi. A partir du moment où je m'isole dans un aspect plutôt qu'un autre et que je néglige l'autre, et bien il se produit une situation de conflit. Je finis par me divorcer complètement de l'autre aspect et tout ce qui me vient de cet aspect, je le considère alors comme ennemi et c’est ainsi que le conflit naît. D'un côté, nous avons le scientifique qui ne croit qu'en la raison, qu'à ce qui se démontre et de ce fait ne peut pas accepter que l'on vienne lui parler de foi. A ce moment, il crée le conflit et inversement ; celui qui vit dans le domaine de la foi et qui se dit : « et bien finalement, la science puisqu'elle n'arrive pas à se réconcilier avec moi et bien c’est l'ennemi. ». Cela va finir par rendre l'homme extrêmement orgueilleux et cet homme là aussi crée un conflit parce qu'il refuse ce don que dieu donne à l'homme d'étudier l'univers. 
Ainsi, avant de pouvoir rencontrer Dieu, il nous faudra établir ce juste équilibre entre science et foi.
Auteur inconnu

jeudi 19 avril 2018

Ma force est en Christ

Sache que tu trouveras toujours la force en Christ ;
Dieu a un plan pour chaque aspect de ta vie.
Tu as peut-être du mal à le comprendre dans tes difficultés
Mais où que tu ailles, il y est, les bras grand ouverts.
Auteur anonyme

mercredi 18 avril 2018

Le programme du disciple

Quelqu'un a dit : "Observons bien notre prochain et soucions nous mutuellement du bien-être des autres, partageons la joie de ceux qui sont dans la joie et les larmes de ceux qui pleurent, sympathisons avec tous, et appliquons nous à comprendre leurs problèmes - Nous pourrons bien faire ces choses dans la mesure ou nous oublierons nos propres chagrins, ainsi nous expérimenterons qu’en effet l’amour de Christ nous presse affectivement."

mardi 17 avril 2018

A Lui toute la majesté !

L'adoration est une reconnaissance de la majesté de Dieu. 
Roger Pittelko

lundi 16 avril 2018

Libérés de la loi du péché et de la mort !

Dieu a envoyé Jésus dans la plénitude de Sa puissance. Dans la chair et au milieu de la chair, Il a condamné la chair ! La loi de l'Esprit de vie a détruit tout ce qui devait être détruit. Avant tout, nous sommes morts au péché, mais vivants pour Dieu, et nous demeurons à présent en Lui. Celui qui est au-dessus de tous est en nous et Il est tout en nous.

C'est un fait, non pas de la nature humaine, mais de Dieu. C'est le don que Dieu nous a fait du Ciel ! Nous appartenons à une nouvelle création, et nous vivons à présent dans un endroit merveilleux ! C'est une vie libérée de la loi du péché et de la mort ! Pouvons-nous demeurer en cet endroit ? Dieu peut nous y garder !

Il n'oubliera jamais de me garder ! Mon Père a beaucoup d'enfants chéris, mais Il n'oubliera jamais de me garder ! Vous a-t-Il oublié ? Non ! Il ne peut pas vous oublier ! Dieu a beaucoup de choses en réserve pour vous ! Il ne vous a certainement pas oublié!
Smith Wigglesworth

dimanche 15 avril 2018

Par donner (2)


Pardonner, c’est comprendre qu'il ne sait sans doute pas ce qu'est l’amour et qu'il connait peut-être que la violence et la dureté. La difficulté de pardonner vient souvent du fait que cet être humain est parfois de notre propre famille, nous le connaissons bien. Il nous a fait du mal alors que nous étions dans un état d’amour envers lui. Pardonner c’est accepter de voir que cet être humain qui est peut-être de notre sang, n’est pas dans un état d’amour. 
Auteur inconnu

samedi 14 avril 2018

S'occuper de son oeuvre

" Dieu est celui qui sert. Ce n'est pas toi qui vas t'occuper de Dieu, c'est Lui qui s'occupe de toi. Il te sert, te lave les pieds. Et toi, tu Le laisses te nourrir, tu Le laisses se déployer en toi. Ainsi tu Le rends présent aux autres".
LOUIS EVELY (1910-1985), écrivain et conférencier laïc

vendredi 13 avril 2018

Vraiment prêts à tout ?

" Dieu ne cherche pas de petits grignoteurs de choses faciles et possibles, mais des aventuriers qui s’accrochent à l’impossible et à ce qui paraît difficile."
Charles Studd

jeudi 12 avril 2018

Le coût du salut de Dieu


«Le salut est gratuit, mais l’apprentissage exigera votre existence toute entière.»

[ Dietrich Bonhoeffer ]

Théologien et pasteur protestant allemand
Il fut un farouche résistant du nazisme. 1906-1945

mercredi 11 avril 2018

Emotions pécheresses

"Les émotions pécheresses sont agités le plus profondément par l'amour de soi." 
Walter J. Chantry

mardi 10 avril 2018

Une démonstration convaincante ?


"Deux sont les choses: ou Dieu a voulu se faire connaître des hommes ou il n'a pas voulu. S'il a voulu se faire connaître et il n'a pas réussi ceci ne peut démontrer que le fait qu'il soit impuissant ; un dieu impuissant n'est pas admissible.
Si Dieu n'a pas voulu se faire connaître alors toutes les religions sont fausses. Si Dieu n'a voulu ni l'une ni l'autre, alors il ne nous reste qu'à conclure que Dieu n'existe pas."
(Dr Jules Carret, un athée / Démonstration scientifique de l'inexistence de Dieu)

lundi 9 avril 2018

Demeurer en Christ

Un auteur chrétien a écrit : "Une preuve puissante que je demeure en Christ est la tranquillité de mon esprit. Ma part est ailleurs, et je poursuis ma route. Aussi longtemps que nous demeurons en lui, notre esprit demeure tranquille, quelles que soient les circonstances. L’âme ne jouit pas du bonheur en Dieu pour elle-même seulement, mais elle reflète aussi au dehors le caractère du lieu où elle se tient.

Quand le cœur est en paix avec Dieu et qu’il n’a rien à se reprocher, quand la volonté propre est tenue en échec, la paix règne dans l’âme. On marche sur la terre, mais le cœur est au-dessus de la terre, en communion avec de meilleures choses ; on marche dans un esprit de paix avec les autres, et rien ne trouble nos rapports avec Dieu. Il est le Dieu de paix. La paix, la paix avec Jésus remplit le cœur."


dimanche 8 avril 2018

Recommande ton sort à l’Eternel


Recommande ton sort à l’Eternel, mets en lui ta confiance, et il agira. 
Psaumes (37.1-6)

Matthew Henry (1662-1714) a parfaitement commenté le passage des Psaumes (37.1-6) duquel est extrait ce verset :

" Quand nous regardons autour de nous, nous pouvons voir que l’iniquité se développe et règne dans le monde entier. Cet état de fait, relativement ancien, ne doit pas nous étonner. Nous pouvons être inquiets, lorsque nous voyons ceux qui pratiquent l’iniquité, jouir d’un certain bonheur ; nous pouvons même être tentés de les imiter. La Parole nous met bien en garde à ce sujet. Ce genre de prospérité se flétrira un jour ou l’autre.

Si nous regardons toutes ces choses avec les yeux de la foi, nous n’aurons aucune raison d’envier les impies ; leurs pleurs et leurs
gémissements seront éternels. La vie religieuse consiste en une entière confiance dans le Seigneur, suivie d’une recherche à Le servir, selon Sa volonté.

Si nous n’avons pas pris conscience d’un tel devoir, nous Lui faisons honte par notre manque de confiance.

La vie d’un homme ne consiste pas à jouir de l’abondance ; le Seigneur nous a toutefois promis la nourriture. Il nous donne plus que le nécessaire et c’est tout à fait suffisant pour celui qui se dirige vers le ciel. Se ravir en Dieu est autant un privilège qu’un devoir. Le Père n’a pas promis de satisfaire tous nos désirs d’ici-bas et tous nos caprices, mais au contraire l’appétit de nos âmes rachetées et sanctifiées.

Que peut désirer le cœur d’un homme bon ? Il ne recherche que la communion, l’amour et le service de Dieu. Engagez-vous dans ce chemin vers le Seigneur ; une telle démarche ne passera pas inaperçue aux yeux de autres.

Déposons nos fardeaux et nos soucis aux pieds du Seigneur. Nous devons nous débarrasser de tout cela devant Dieu et regarder vers le futur. Au moyen de la prière, exposons tous nos problèmes au Seigneur, en Lui faisant une entière confiance.

Nous devons être consacrés et vivre en toutes choses avec Dieu. La
promesse qui en découle est merveilleuse : Il te permettra de franchir tous les obstacles, quels qu’ils soient, sur la route qui te mène vers Lui."

samedi 7 avril 2018

Une histoire compliquée


«L’histoire du monde est celle d’une interminable querelle de l’homme avec son Dieu, ou avec l’idée qu’il s’en fait.»


André Frossard
Journaliste et écrivain français (1915-1995)

vendredi 6 avril 2018

Prier, c'est témoigner


La prière est un merveilleux témoignage d'amour car en réalité celui qui aime peu prie peu et celui qui aime beaucoup prie beaucoup. La prière est un véritable élan d'amour, une manifestation tangible de l'intérêt que l'on porte d'un coté au Christ et de l'autre coté aux personnes pour lesquelles nous intercédons. La plus belle marque d'amour consiste à placer entre les mains du Seigneur ceux qui nous aimons. 
Xavier LAVIE