Rechercher dans ce blog

mercredi 22 novembre 2017

La crainte du Seigneur

Mon grand désir est de voir les hommes devenir forts dans le Seigneur, en demeurant dans cet abri secret. Tous ceux qui ont la crainte du Seigneur connaissent cet endroit.

Mais il y a deux sortes de craintes. La première, c'est quand on a peur de Dieu. J'espère que vous n'en êtes pas là! Ce sont les incroyants qui ont peur de Dieu. Mais ceux qui aiment Jésus préfèreraient mourir plutôt que d'attrister Dieu, en ayant peur de Lui de cette manière.

La volonté de Dieu pour nous, c'est que nous puissions être en communion avec Lui, dans la paix et la puissance. Ne craignez donc pas ! Aucun prix n'est trop élevé pour vivre dans cette communion. C'est notre héritage. Christ l'a racheté pour nous. Par Lui, nous sommes couverts par la présence du Tout-Puissant. Quelle protection, quand Il nous révèle Sa volonté !
Smith Wigglesworth

mardi 21 novembre 2017

Prier, ca rapporte !

" Prier, c'est aller à la banque du ciel qui possède le plus gros capital jamais possédé par aucune banque au monde  "
R.A.Torrey

lundi 20 novembre 2017

Adoration et sainteté

"La vie de la vraie sainteté est enracinée dans le sol de l'adoration émerveillée."
James Packer

dimanche 19 novembre 2017

Argent superficiel



L'argent t'achètera un lit mais pas le sommeil, des livres mais pas un cerveau, de la nourriture mais pas l'appétit, des médicaments mais pas la santé, le luxe mais pas la culture, les distractions mais pas un Sauveur, un temple de religion mais pas le ciel.
Auteur inconnu

Money will buy a bed but not sleep, books but not brains, food but not appetite, finery but not beauty, medicine but not health, luxury but not culture, amusement but not happiness, a crucifix but not a Saviour, a temple of religion but not heaven.
Author Unknown

samedi 18 novembre 2017

Les limites de la science


"Ce qui doit dégoûter de la science, c'est que jamais elle ne nous apprendra ni l'origine du monde, ni le premier principe des êtres, ni leur destination."

Gabriel Sénac de Meilhan

vendredi 17 novembre 2017

Une fausse peur

Le diable ne peut pas nous tourmenter avec la peur de mourir si nous connaissons que la mort n'est qu'une réunion avec Dieu et notre départ de la Terre mais une arrivée au ciel.
Francis Frangipane

The devil cannot torment us with the fear of dying if we know that death is but a meeting with God and our departure from earth is but an arrival in heaven.
Francis Frangipane

jeudi 16 novembre 2017

Gain ou perte ?

Pour chaque minute où vous êtes en colère, vous perdez soixante secondes de bonheur. 
Auteur inconnu

mercredi 15 novembre 2017

Une histoire extraordinaire qui fait la différence

Un missionnaire  a écrit :  "Jésus-Christ est intervenu dans l’histoire de l’humanité, bouleversant toutes les anciennes conceptions que l’homme se faisait de Dieu.
Trois année de sa vie publique ont laissé des traces indélébiles dans l’histoire des hommes. Rejeté ou adulé, Jésus-Christ ne laisse jamais indifférent quiconque cherche à l’approcher. Aujourd’hui, plus encore qu’hier, son message est inlassablement transmis dans le monde entier et reçu par des millions de personnes, preuve qu’il n’a rien perdu de son actualité, bien au contraire. En dépit des attaques incessantes dont la Bible fait l’objet, son message percutant nous plonge dans l’extraordinaire aventure de la foi qui conduit l’homme à retrouver avec son Créateur les relations perdues."

mardi 14 novembre 2017

« Je n’arrive pas à comprendre comment Dieu peut me pardonner."

Dans les années 1960, une très belle femme de la haute société vint un jour rendre visite à un prédicateur célèbre et sa femme.
Elle s’était convertie à Jésus-Christ lors d’une réunion dans une église et elle était transformée, radieuse.
Elle avait déjà appris des dizaines de versets bibliques par cœur et elle était tellement remplie de Jésus-Christ que le couple l’écouta pendant deux heures leur rendre un témoignage touchant.
Elle ne cessait de dire : « Je n’arrive pas à comprendre comment Dieu peut me pardonner. J’ai été une telle pécheresse, je ne peux simplement pas comprendre l’amour de Dieu ».

lundi 13 novembre 2017

Un bien ou un mal ?

Se pourrait-il que ma colère fasse plus de mal que le mal qui me met en colère ?  
Paul Brand

dimanche 12 novembre 2017

L'horaire de Dieu

"Dieu ne répond jamais en retard à nos prières, mais généralement, il n'est pas non plus en avance et son horaire n'est pas le nôtre. En fait, sa réponse arrive toujours au plus profond de notre nuit. Il veut que nous exercions notre foi, construisant ainsi un fondement solide à notre confiance en lui. Il est dit dans Philippiens 4.6 : "Ne vous inquiétez de rien ; mais en toutes choses, par la prière et la supplication, avec des actions de grâces, faites connaître à Dieu vos demandes". Vous devez parfois persévérer pour arriver à une attitude de foi et de reconnaissance. Cela nécessite beaucoup de foi et de patience, mais vous pouvez avoir confiance que Dieu tient votre avenir entre ses mains. Quelle que soit votre vie à un moment donné, prenez courage. Dieu reste Dieu. Il est assurément avec vous et il vous aidera, quel que soit le défi devant vous."
Joyce Meyer

samedi 11 novembre 2017

Plus que des principes !


Nous devons être convaincus qu'il n'existe pas de telles choses tels que les « principes chrétiens ». Il y a la Personne du Christ, qui est le principe de toute chose. Si nous souhaitons lui être fidèle, nous ne pouvons pas rêver de réduire le christianisme à un certain nombre de principes. Cette tendance de transformer l'oeuvre du Dieu vivant dans une doctrine philosophique est la tentation constante des théologiens, ils transforment l'action du Saint-Esprit qui produit des fruits en eux-même en une éthique, une nouvelle loi, dans des « principes » qui doivent seulement être « appliqués ».
Jacques Ellul

We must be convinced that there are no such things as "Christian principles." There is the Person of Christ, who is the principle of everything. If we wish to be faithful to Him, we cannot dream of reducing Christianity to a certain number of principles. This tendency to transform the work of the Living God into a philosophical doctrine is the constant temptation of theologians, .they transform the action of the Spirit which brings forth fruit in themselves into an ethic, a new law, into "principles" which only have to be "applied."
Jacques Ellul

vendredi 10 novembre 2017

Préalable

" La sainteté consiste en trois choses:
1. Se séparer du péché.
2. Se donner entièrement à Dieu
3. Être transformé en l'image du Christ.
C'est en vain que nous parlons de la dernière, à moins que nous ayons expérimenté les deux premières."
LAVIE Xavier

jeudi 9 novembre 2017

Motif suffisant ?


Quand il n’y a qu’un motif humain qui combat le péché en nous, nous ne nous défendons pas longtemps.
Auteur inconnu

mercredi 8 novembre 2017

Heureux malgré tout !

L'homme veut être heureux même quand il vit de manière à rendre son bonheur impossible.
Saint Augustin

mardi 7 novembre 2017

Une grande patience


Dieu est très patient. Celui lui a pris des années pour m'apprendre ces mots : « Prends tout Seigneur ».
Douglas Brown

God is very patient. It took him years to teach me to say two words: "Lord, anything!"
Douglas Brown

lundi 6 novembre 2017

L'intervalle de la vie

La naissance et la mort, deux instants qu'on ne choisit pas. Et dans l'intervalle, on s'imagine avoir son mot à dire. 
Romain Guilleaumes, écrivain français actuel

dimanche 5 novembre 2017

Il veut nous changer

"Si nous laissons Dieu agir il nous transformera en créatures éblouissantes, rayonnantes, immortelles, vibrant corps et âme d'énergie, de joie, d'amour et de sagesse. Tel un miroir brillant et sans tâche, nous réfléchirons parfaitement l'image de Dieu, sa puissance illimitée, sa félicité et sa bonté. Le processus sera long et parfois très douloureux, mais c'est sur cette voie que nous sommes engagés. Rien de moins." 
C.S. Lewis

samedi 4 novembre 2017

Le "plus" de Dieu

Le théologien allemand Gunther Bornkamm a écrit : "Avoir la foi, c'est compter avec confiance sur le fait que la puissance de Dieu n'est pas au bout d'elle-même lorsque les possibilités humaines sont épuisées."
Extrait de Qui est Jésus de Nazareth ?, Le Seuil, 1973, page 151

vendredi 3 novembre 2017

"Je sais que mon Rédempteur est vivant."


Le célèbre compositeur Georges Frédéric HAENDEL mourut à Londres en 1759, à l’âge de 75 ans. Sur son lit de mort, lorsqu’il sentit que la fin approchait, il se fit lire, par son fidèle serviteur Jean, le Psaume 91. Quand la fin de la lecture fut achevée, il dit : 
« Que c’est beau ! Voilà une nourriture qui rassasie et qui restaure. Lis-moi encore quelque chose ; prends le chapitre 15 de la première épître aux Corinthiens ».

Jean lut ce que son maître demandait et, plusieurs fois, le malade l’interrompit pour dire : « Arrête-toi, répète-moi cela encore une fois ! ». Quelques instants après, il voulut qu’on lui lût dans le recueil de cantiques de sa mère, celui qu’elle aimait particulièrement :

« J’ai l’assurance  dans la foi qui m’unit au Christ.
Qui peut me dérober ce joyau que 
Sa mort et Son sang m’ont acquis ?
Sa fidèle Parole me l’affirme, c’est pourquoi ma foi dit : 
j’ai l’assurance ».

Les lèvres du malade remuaient pendant la lecture. Il en répéta les paroles qu’il savait par cœur, puis il ajouta : « Oh, c’est pourtant une belle chose qu’un homme pusse avoir cette assurance de la foi ! Mon Dieu, que deviendrions-nous si nous devrions nous appuyer sur nos œuvres ? Tout ce qu’il y a de bien en nous, n’est-ce pas un don de Dieu ? On ne peut pas se glorifier de ce qui est don, comme si c’était un mérite. Et alors comment aurions-nous fait tout ce que tous pouvions et devions faire ? Ah ! Que Dieu aie pitié de nous, car combien de choses nous accusent ! Si le mot de grâce n’est rien, alors adieu l’espérance ! Le salut est donné par grâce à la foi en Jésus-Christ. C’est à cette grâce que je me cramponne des deux mains. Seigneur Jésus-Christ, mon espérance sur la terre n’est qu’en Toi ! »


Haendel avait souvent exprimé le désir de mourir le jour où l’Église célèbre la passion de son Rédempteur. Ce vœu fut exaucé : il s’endormit le vendredi saint 1795. Les dernières paroles de ce chrétien furent celles-ci : « Seigneur Jésus, reçois mon esprit ! Ah ! fais que je meure et que je ressuscite en Toi ». Il fut enterré dans l’Abbaye de Westminster. Sur son tombeau, une statue grandeur nature le représente devant son orgue. Il tient dans sa main une feuille de musique sur laquelle se lisent ces mots : « Je sais que mon rédempteur est vivant »



Extrait du magazine Croire et Servir, Mars 1999


jeudi 2 novembre 2017

Lecture objective ou subjective ?


On nous conseille fréquemment de lire la Bible avec nos propres besoins personnels en tête et de chercher des réponses à nos propres questions privés. C'est bon tant que ca va. Mais le meilleur conseil à donner est d'étudier la Bible de manière objective, sans regarder en premier lieu à nos propres besoins subjectifs. Que les grands passages bibliques se fixent aux-mêmes dans notre mémoire. Qu'ils y restent de manière permanente, comme des phares brillants, lançant leurs puissant rayons de lumières sur les problèmes de notre vie – les nôtres et ceux des autres – quand ils illuminent, désormais un seul et autre côté sombre de la vie humaine. En suivant une telle méthode, nous découvrons que la Bible "parle de notre condition" et satisfait nos besoins, pas seulement occasionnellement en cas d'urgence, mais continuellement.
Frederick C. Grant

We are frequently advised to read the Bible with our own personal needs in mind, and to look for answers to our own private questions. That is good, as far as it goes...But better still is the advice to study the Bible objectively,...without regard, first of all, to our own subjective needs. Let the great passages fix themselves in our memory. Let them stay there permanently, like bright beacons, launching their powerful shafts of light upon life's problems - our own and everyone's - as they illumine, now one, now another dark area of human life. Following such a method, we discover that the Bible does "speak to our condition" and meet our needs, not just occasionally or when some emergency arises, but continually.
Frederick C. Grant

mercredi 1 novembre 2017

Conditions indispensables

Les disciples de celui qui a porté une couronne d’épines ne peuvent pas s’attendre à porter ici-bas une couronne de fleurs.
Marc Boegner

mardi 31 octobre 2017

Une découverte de l'astronomie


"L’astronomie nous amène à un évènement singulier. Un univers qui fut créé à partir du néant, un univers doté de l’équilibre très délicat pour produire exactement les conditions requises pour la vie, et un univers qui a un dessein alors sous-jacent."
Arno Penzias
In bulletin ’Résurrection’ de juillet-août 2008.

Arno Penzias
Physicien radioastronome américain (né à Munich en 1933).
En 1965, il découvrit fortuitement, avec R. Wilson, le rayonnement thermique du fond du ciel à 3 kelvins, confortant ainsi la théorie cosmologique de l’explosion primordiale (Big bang). Il a pris ensuite une part active au développement de la radioastronomie millimétrique et à l’étude des molécules interstellaires.
Prix Nobel de physique 1978, avec R. Wilson.
Source : Larousse

lundi 30 octobre 2017

Grandir spirituellement en Dieu

La seule mesure de comparaison que Dieu nous a donné pour prendre la mesure de notre propre croissance ou de notre propre décroissance se trouve dans la personne du Christ. Assurément, il est le seul auquel nous devons nous comparer car il est le seul qui soit sans péché, il est la référence absolue!
Auteur inconnu

dimanche 29 octobre 2017

Un ciel avec ou sans Dieu ?

Voici l'extrait d'une interview d'un spécialiste de la NASA Werner Von Braun (1912-1977) effectué par une télévision américaine en septembre 1971 :
Question de la TV : - "Pouvez-vous me dire, vous spécialiste de la physique interplanétaire, quelle est votre pensée personnelle au sujet de Dieu. D'après vous, Dieu préside-t-il à ce monde de l'infini sidéral, à ce cosmos, ou convient-il de déclarer que le ciel est vide ?"

Réponse de Werner Von Braun : -"Pour moi, je n'ai pas à me "prouver" Dieu, je peux dire que je le vois, que j'en expérimente en quelque sorte sa présence, pour la seule raison qu'il me paraîtrait inconcevable de penser qu'on pourrait faire des calculs et des prévisions scientifiques si précis et si complexes que ceux que nous avons dû faire, si cet univers cosmique n'était pas soumis à des lois précises et constantes qui, seules, peuvent le permettre. Il n'y a, que je sache, jamais eu de lois sans un législateur... Dieu est pour moi ce Législateur suprême à qui les mondes obéissent."

samedi 28 octobre 2017

Un proverbe africain sur l'argent


" Si tu es riche mais point généreux, c'est comme si tu n'avais rien."
Proverbe africain

vendredi 27 octobre 2017

Renouvellement d'alliances

Le célèbre commentateur biblique Matthew Henry écrivit cette résolution dans son journal du 1er Janvier 1705:

" Je ne renonce pas, mais je me répète et ratifie toutes mes alliances passées avec Dieu, et je me lamente de ne pas les avoir bien appliquées.

Au seuil de ce nouvel an, je consacre à nouveau solennellement tout mon être : corps, âme et esprit, à Dieu le Père, Fils et Saint-Esprit, mon Créateur, Rédempteur et Sanctificateur, m'engageant et promettant, non pas avec ma propre force, car je suis excessivement faible, mais par le force de la grâce de Jésus-Christ , que je ferai tout mon possible cette année pour accomplir la volonté de Dieu.

Je sais que c'est la volonté de Dieu, particulièrement ma sanctification.

Seigneur, permet qu'en cette année, je sois plus saint, et que j'avance plus que jamais dans de saintes conversations. Je désire sincèrement être rempli de tes saintes pensées, vivre de saintes affections, résolu par des intentions et des objectifs saints, et gouverné dans toutes mes paroles et mes actions par de saints principes."

jeudi 26 octobre 2017

Dieu, où es-tu ?

"Tu penses peut-être: "mais quand viendra la justice de Dieu pour tout ce que j'ai subi ?" Dans 2 Pierre 3.9, il est écrit que: "Le Seigneur ne tarde pas dans l’accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient ; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu’aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance." La patience qui retarde la justice de Dieu est aussi celle qui nous sauve.
A bien y regarder, voudrions-nous activer par avance la justice de Dieu...au risque de se retrouver sous sa condamnation...? Remercions Dieu pour sa patience qui travaille en notre faveur et patientons également pour réclamer sa justice. Elle se fera soyons en assuré...!" 
Xavier LAVIE

mercredi 25 octobre 2017

Garder un coeur reconnaissant

Dieu donne beaucoup à celui qui sait le remercier des moindres choses qu’il reçoit journellement.
Dietrich Bonhoeffer, De la Vie Communautaire

mardi 24 octobre 2017

Son oeuvre en nous !

Ce n’est pas par des excès de méditations mystiques ou d’expériences extatiques que nous apprenons à demeurer en Christ; c’est en savourant sa Parole et en nous en nourrissant, l’Esprit-Saint l’implantant dans nos cœurs et la rendant vivante pour nous
Ruben Torrey

lundi 23 octobre 2017

Béni dans la souffrance

" Vous n'aurez aucune épreuve de foi qui ne vous ira pas parfaitement pour être une bénédiction si vous êtes obéissant au Seigneur. Je n'avais jamais un épreuve mais quand je suis sorti de la rivière profonde j'ai trouvé quelque pèlerin pauvre sur la banque que j'étais capable d'aider par cette expérience."
A.B. Simpson

dimanche 22 octobre 2017

Plus que des simples mots (Charles Spurgeon)

Je vous tiendrai fidèlement les promesses sacrées faites à David (Actes 13:34) 
Rien de ce qui est humain n'est sûr, mais tout ce qui est de Dieu est sacré. Or son alliance de grâce est: "une alliance éternelle pour rendre stable la miséricorde promise à David." Nous sommes assurés que ces grâces, Dieu les veut pour nous. Les promesses ne sont pas des mots seulement, mais chacune d'elles a sa confirmation en substance. Les grâces sont des grâces réelles, et quand la mort nous empêcherait de voir sur la terre l'effet de l'une d'elles, nous reconnaîtrons cependant que la parole du Seigneur ne sera pas démentie.
Nous sommes assurés que Dieu dispensera les grâces annoncées sur tous ceux qui sont entrés dans son alliance. Chacun des élus de Dieu en recevra les effets à son tour. Elles sont assurées à toute sa semence depuis le plus petit jusqu'au plus grand.
Nous sommes assurés que Dieu continuera ses grâces à son peuple. Il ne donne pas pour reprendre ensuite. Ce qu'il a accordé est le gage de dons plus généreux encore. Ce qui ne nous a pas jusqu'à ce jour été donné est aussi sûr que ce que nous avons déjà reçu. C'est pourquoi attendons-nous à l'Eternel et demeurons fermes. Il n'y a aucune raison justifiable pour douter. L'amour, la parole et la fidélité de Dieu sont sûrs. Bien des choses sont incertaines, mais "sa miséricorde demeure éternellement."
Auteur inconnu

samedi 21 octobre 2017

Vérité et vérité extrême

" Tous les extrêmes sont dans l'erreur. L'inverse de l'erreur n'est pas la vérité, mais encore l'erreur. La vérité est entre les extrêmes."
Richard Cecil

vendredi 20 octobre 2017

La foi en Dieu de Ludwig von Beethoven


Le grand compositeur de musique classique, notamment de la Neuviéme Symphonie et de l'Ode à la joie (l'hymne européen), Ludwig von Beethoven (1770-1827), devenu progressivement sourd, a écrit en 1818 :« Je veux donc m’abandonner patiemment à toutes les vicissitudes et placer mon entière confiance uniquement en ton immuable bonté, ô Dieu ! Tienne, immuablement tienne doit se réjouir d’être mon âme. Sois mon rocher, ô Dieu, sois ma lumière, sois éternellement mon assurance ! »Source : Massin J et B, Ludwig van Beethoven, Fayard, 1967, p. 339

jeudi 19 octobre 2017

Double dommage

" La colère est un fusil à fort recul qui frappe en retour celui qui le manie. Le dommage se fait autant chez l’offenseur que chez l’offensé. " 
Billy Graham

mercredi 18 octobre 2017

Combattre le mal

Pour l'action, le mal est avant tout ce qui ne devrait pas être, mais doit être combattu. En ce sens, l'action renverse l'orientation du regard. Sous l'emprise du mythe, la pensée spéculative est tirée en arrière vers l'origine : « D'où vient le mal ? », demande-t-elle. La réponse - non la solution - de l'action, c'est : « Que faire contre le mal ...? » Le regard est ainsi tourné vers l'avenir, par l'idée d'une tâche à accomplir, qui réplique à celle d'une origine à découvrir.
Que l'on ne croie pas qu'en mettant l'accent sur la lutte pratique contre le mal on perde de vue une fois de plus la souffrance. Bien au contraire. Tout mal commis par l'un, nous l'avons vu, est mal subi par l'autre. Faire le mal, c'est faire souffrir autrui. La violence ne cesse de refaire l'unité entre mal moral et souffrance. Dès lors, toute action, éthique ou politique, qui diminue la quantité de violence, exercée par les hommes les uns contre les autres diminue le taux de souffrance dans le monde. Que l'on soustraie la souffrance infligée aux hommes par les hommes et on verra ce qui restera de souffrance dans le monde ; à vrai dire, nous ne le savons pas, tant la violence imprègne la souffrance.
Cette réponse pratique n'est pas sans effet au plan spéculatif : avant d'accuser Dieu ou de spéculer sur une origine démoniaque du mal en Dieu même, agissons éthiquement et politiquement contre le mal.

Paul Ricoeur,
Le mal : un défi à la philosophie et à la théologie, in Lectures 3, Ed. Seuil

mardi 17 octobre 2017

La mort, solution au dilemme humain ?

Les écrivains modernes décrivent le pessimisme de notre époque. Plusieurs d’entre eux disent qu’il n’y a pas de solution au dilemme humain.
Ernest Hemingway, dans Mort dans l’après-midi, écrit : « Il n’y a aucun remède pour quoi que ce soit dans la vie … la mort est le remède souverain pour tous les malheurs ».  
Eugene O’Neill, dans Le Long Voyage vers la Nuit, exprime l’attitude philosophique de notre époque : « La seule signification de la vie, c’est la mort, dit-il, aussi regardez-là avec courage et même avec amour de l’inévitable. La mort devient semblable à une couverture par une nuit froide »
" Avant de mourir, tout homme devrait chercher à apprendre de quoi ils fuient, vers quoi et pourquoi." a dit James Thurber.
Source : Billy Graham, pasteur américain
Un monde en flammes
Editions GM, page 66

lundi 16 octobre 2017

La grâce en tout temps

Chaque journée de notre pèlerinage chrétien devrait être vécue dans une communion avec Dieu qui soit basée uniquement sur la grâce. Vos pires journées ne sont jamais catastrophiques au point de ne plus pouvoir obtenir la grâce divine. 
Jerry Bridges, Vivre sous la grâce.

dimanche 15 octobre 2017

Un salut pour tous ?

" Le salut n'est pas juste une récompense pour les justes, mais un cadeau pour les coupables."
Steven Lawson

samedi 14 octobre 2017

Des citations de croyants sur Jésus (3)

- " Le Fils de Dieu s’est fait homme pour l’homme devienne fils de Dieu. " Irénée (130 – 202), père et docteur de l’église chrétienne.

vendredi 13 octobre 2017

Deux types de religions

Il y a fondamentalement deux types de religion dans le monde: celles basées sur l'accomplissement humain et celles basées sur la réalisation divine. L'une dit que vous pouvez gagner votre chemin vers le ciel; l'autre dit que vous devez faire confiance en Jésus-Christ seul.
John MacArthur

jeudi 12 octobre 2017

La racine des maux

C'est l'absence de connaissance de Dieu et le refus de l'homme de lui obéir qui est à la base de chaque problème qui nous assaille.
Billy Graham

It is the absence of the knowledge of God and man's refusal to obey Him that lies at the root of every problem that besets us.
Billy Graham  

mercredi 11 octobre 2017

Comment la nature humaine voit le péché

"La corruption et l'aveuglement de la nature humaine sont si grands qu'elle ne voit ni ne ressent la dimension du péché, qu'elle ne voit ni ne ressent sa propre corruption et son aveuglement".
Martin Luther

mardi 10 octobre 2017

Proverbe allemand sur la prière

"Le besoin apprend à prier."
Proverbe allemand

lundi 9 octobre 2017

Aimer en servant !

Notre service pour Dieu doit découler de notre relation d'amour avec Dieu.
Vous ne trouverez pas votre vie en servant Dieu.
Vous trouverez votre vie en aimant Dieu.
Ron Smith

dimanche 8 octobre 2017

Grandis en nous !

" Plus le Seigneur sera grand dans nos vies et plus nous désirerons rester petits.
C'est sûr qu'une telle phrase va à l'opposé de ce que beaucoup racontent lorsqu'ils insistent sur le développement personnel des chrétiens par une certaine culture de la performance.
Pourtant, la Bible ne nous enseigne-t-elle pas que Jésus ne pourra croître dans nos vies que si nous acceptons de diminuer (Jean 3.30).
Moins de moi et plus de Jésus, c'est ce que la Bible appelle la mort à soi-même."
Xavier Lavie

samedi 7 octobre 2017

Le puzzle du bonheur

« Le bonheur humain est composé de tant de pièces qu'il en manque toujours.  »
Jacques-Bénigne Bossuet

vendredi 6 octobre 2017

Corps et Esprit (2)

" L'Eglise est le Corps du Christ engendré, unifié, et habité par l'Esprit, mais en oubliant l'Esprit, les hommes se querellent sur les membres, les fonctions et les commandements. La religion chrétienne est sans espoir, sans le Saint-Esprit."
Samuel Chadwick

jeudi 5 octobre 2017

Aimer LE suivre

" Nous ne suivons pas Dieu afin d'être aimé par lui ; mais nous sommes aimés par Dieu, c'est pourquoi nous le suivons." 
Xavier LAVIE

mercredi 4 octobre 2017

Un manuel négligé

La Bible est le manuel de bon fonctionnement de l'homme, le problème, c'est que l'homme dans son orgueil, se passe souvent de ce manuel !
Paul SABAU