Rechercher dans ce blog

vendredi 23 mars 2018

Deux chemins


L'homme sans Dieu est aussi sans espérance, sans but et sans réponse à ses questions : il tâtonne dans le noir. Mais celui qui croit en l'œuvre de Jésus Christ à la croix sait qu'il a été pardonné. Il avance comme «en plein jour» vers la maison de Dieu son Père.
Qu'est-ce qui fait la différence entre ces deux chemins ? C'est Jésus Christ. Si, en lui tournant le dos, je suis aveuglément mon propre chemin, c'est le «chemin de nulle part» -- en clair : le chemin de la perdition. Mais aujourd'hui, il n'est pas trop tard pour faire demi-tour en écoutant son appel : «J'ai mis devant toi la vie et la mort... Choisis la vie» (Deutéronome 30. 19). «Moi je suis le chemin».
Auteur inconnu

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire