Rechercher dans ce blog

samedi 14 janvier 2017

Le chemin de la foi


On entend dire parfois que, lorsqu'on devient chrétien, tous les problèmes sont résolus : plus de difficultés de relations, plus de blocages internes, une vie riche et heureuse.
Il est vrai qu'en croyant au Fils de Dieu, nous découvrons une paix nouvelle, nous goûtons une joie profonde. Mais le chemin du croyant n'est pas une avenue large et facile, exempte d'épreuves. C'est un chemin étroit, selon l'enseignement de Jésus lui-même.
Le chemin large, dont parle l'évangile, est celui où l'on suit ses désirs, où l'on pense comme le grand nombre, sans se remettre en question. En contraste, sur le chemin étroit, celui où l'on suit Jésus, on peut rencontrer l'incompréhension, le mépris, la moquerie, la mise à l'écart, et parfois même la persécution. Sur le plan personnel, nous connaissons des luttes, des renoncements, et nous pouvons nous retrouver seuls. Mais le Seigneur nous encourage, un pas après l'autre.
Le chemin de la foi est un chemin de patience et de fidélité. Quel bonheur de vivre notre vie quotidienne, dans tous ses détails, en nous confiant simplement en Dieu ! C'est ainsi que l'on progresse, que l'on acquiert l'intelligence et l'expérience de la foi, si nécessaire pour connaître la paix de l'âme. Foi vécue dans l'espérance et l'amour. Chemin de communion, aussi long que notre vie. C'est celui que Jésus Christ nous a montré et sur lequel il désire nous accompagner jusqu'au but. Il n'exclut pas des étapes très heureuses, où Dieu nous fait connaître sa bonté “qui demeure à toujours”.
Source : La Bonne Semence

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire